Vous savez très bien faire la différence entre ce message : « ok » et celui-ci : « ok 🙂 ». Normal, les émojis ont envahi nos manières de parler et adoucissent bien souvent des formules qui nous paraissent trop sèches. Mais ont-ils une véritable influence sur notre manière d’écrire ? Le journal anglais the Telegraph se positionne cette semaine : ces derniers peuvent avoir l’inconvénient d’encourager la paresse du langage.

Le journal cite une étude menée conjointement par Google et Youtube qui rapporte que 75% des personnes interrogées, âgées entre 16 et 75 ans, déclarent être dépendantes aux émojis dans leurs communications, au risque de moins diversifier leur expression. Alors, le langage écrit, un vieil accessoire en perdition ? Pas tant que ça. Youtube note que les tutoriels de linguistique anglaise sont plus populaires que jamais sur la plateforme, enregistrant une hausse de 175% de fréquentation depuis l’année dernière. Comme quoi, lorsqu’une société croit, même à tort, que quelque chose est en voie de disparition, elle finit par s’y intéresser de plus belle.

mobile