Sommes-nous seuls lorsque nous passons beaucoup de temps en ligne ? Cette semaine, des chercheurs de l’Université de Chicago font le bilan. Les réseaux sociaux sont souvent accusés d’être la source de solitude et de mal-être des jeunes, alors que leur principe même est de communiquer.

Ce paradoxe est levé en s’intéressant davantage aux pratiques en ligne : de manière générale, les discussions en ligne produisent plus de solitude que le face-à-face. Logique. Lorsqu’elles se substituent définitivement à des relations hors-ligne, le risque de solitude croît. À l’inverse, quand Internet est seulement un moyen d’entretenir des relations existantes, ce dernier diminue. En somme, les réseaux sociaux ne remplacent pas la chaleur humaine, et il fallait une étude pour nous le dire !

unnamed